Bienvenue à notre nouveau dentiste Stéphane !

Capture d'écran 2017-12-15 20.55.42

Récit d’une première mission avec le Sothiou…

Je quitte le cabinet 3 heures avant l’embarquement, comme tous les praticiens le rythme effréné des rdv qui s’enchainent… C’est en parti ce qui à motivé mon départ avec Jean-Luc LAGET et le Sothiou.

Je voulais du changement, je vais être servi !

Le 1°contact avec les mauritaniens consiste en l’accueil de deux confrères mauritaniens et d’un chauffeur, tous amis de longue date de Jean-Luc et du Sothiou. Les retrouvailles sont très chaleureuses, et c’est à celui qui sera le plus amical….Cette hospitalité ne faiblira pas pendant tout notre séjour.

Jean-Luc possède de solides amitiés en Mauritanie et cela va nous aider tout le long du séjour. Par exemple pour compléter le matériel manquant, ou bien pour nous ouvrir certains bureaux et administrations. Notre déplacement depuis la capitale jusqu’à l’Adrar se fait par taxi collectif et si le trajet est un peu long, cela devrait bientôt être solutionné grâce à des vols directs entre la France et Atar.

Cela devrait nous faire gagner 2 jours de soins…..ceci à partir du moment où le ministère des affaires Etrangères français considèrera la zone sans danger.

Et cela est réellement le cas. Sur les 13 jours de la mission, aucun endroit ne nous a paru « tendu », et le questionnement des locaux nous a montré une région totalement apaisée ; consciente de l’intérêt de notre mission et de l’apport économique des touristes.

Au niveau des soins (et là est réellement l’intérêt), on revient au cœur de notre métier, c’est-à-dire soulager des malades qui sans le Sothiou ne se feraient pas soigner ou bien seraient contraint de descendre à Nouakchott, c’est-à-dire deux jours de transport.

Les rencontres sont l’autre intérêt, le Sothiou a su patiemment tisser des liens, et du coup nous sommes dégagés de tous soucis de logistique, avec une possibilité de se concentrer sur les soins. Et en vivant avec Eleya, Amhed, Brahim, Mohamed, Hacen nous découvrons une autre civilisation.

L’amitié et la bonne humeur ponctuent la journée de travail (de 8.00 à 15.00), qui n’est jamais pesante.

Un autre point est qu’après 15.00h et les jours de déplacement nous visitons le pays…

Concernant les conditions de vie et de soins, certains endroits sont confortables et d’autres rustiques, cela peut être adapté à la personnalité de chacun, mais cela l’équipe et Jean-Luc savent faire.

Pour finir cette expérience m’a permis de faire une pause dans mon exercice, de faire des rencontres attachantes, et de me sentir utile.

Capture d'écran 2017-12-15 20.56.04